Licence Creative Common by SA

Réfléchir selon la Sociabilité {id_article}

vendredi 17 octobre 2014 par Matthieu GIROUX

Il est indéniable que l’on veut nous empêcher de créer une société de chercheurs. Cette société est possible par les industries et les grands travaux. Dans cette société, on produirait pour ensuite chercher sa vérité et celle des autres, mais aussi la vérité scientifique. Pour que nous soyons tous chercheurs, il est préférable d’avoir une démarche permettant de le devenir.

Notre esprit assimile tout ce qui est répété, que ce soit de manière concrète ou abstraite. Cependant notre esprit a utilisé la réflexion scientifique pour apprendre à parler et à marcher. Si nous utilisons le dialogue socratique utilisant la réflexion scientifique de Platon, nous pouvons transformer notre esprit pour remplacer ces répétitions par nos écrits et la musique. Alors nous lions au lieu de connaître.

Nous avons de plus en plus d’outils permettant de réaliser un dialogue socratique. Il s’agit de créer une base de départ, à savoir l’éducation de nos parents et celle de nos amis, pour chercher la vérité selon les questions auxquelles ne répondent ni la scolarité ni nos parent. Le web et surtout les sites actuels comme wikipedia.fr, ou mieux, les sites historiques comme gallica.bnf.fr ou archive.org, nous permettent de trouver des écrits répondant à notre recherche de vérité. Il s’agit de stocker ces écrits avec les références pour les comparer plus tard. Vous allez alors créer votre bibliothèque, qu’elle soit électronique ou papier. Une hypothèse supérieur, c’est à dire une découverte de ce qui est induit scientifiquement, demandera à réviser cette bibliothèque.

Au départ, les enfants n’utilisent que le dialogue oral. Le dialogue oral filtre beaucoup d’informations. Par contre filtrer beaucoup d’informations permet de déterminer sa recherche de vérité, afin d’évoluer. Il ne s’agit pas d’attendre qu’on transforme votre esprit, mais d’être dans une démarche active de recherche, afin de trouver mieux que ce que l’on vous propose. Alors que l’informatique fait évoluer la recherche, demandez-vous pourquoi il y a aussi peu de chercheurs qui trouvent une nouvelle théorie permettant de mieux comprendre la matière et la lumière.

C’est notre sociabilité qui permet de nous comprendre. Il ne s’agit pas que du social mais de notre capacité à évoluer grâce à la société. Nous ne pouvons comprendre notre individualité et notre créativité que par notre sociabilité. C’est pour cela que nous sommes avant tout sociaux.

Quelqu’un qui écrira pourra mieux apprendre de lui-même. Son ego sera fort grâce à cette sociabilité. Il ne s’agira donc pas de se référer à son individualité, mais de trouver ce qui lui a permis de la créer. Il ne s’agit pas d’être, mais de devenir selon son passé et grâce à son environnement, en raisonnant et définissant avec les autres.

La vie, c’est le mouvement. Demandez-vous pourquoi la vie a pu naître à partir de rien pour organiser l’univers. Seule cette organisation peut nous permettre de comprendre facilement nos imperfections. Cela nous permet d’ailleurs d’organiser cette imperfection de la matière.

Tout ce que nous faisons de façon répétée agit sur notre esprit. Si nous agissons quotidiennement pour transformer notre esprit grâce à ce qu’il demande, mais aussi grâce à notre sociabilité, nous serons dans une démarche active capable d’améliorer la science et donc la vie. Nous savons que notre science est maintenant capable de créer de nouvelles formes de vies. Il faut donc que notre esprit soit dans ce mouvement de la vie.

Notre esprit est capable de créer de plus en plus de choses. Nous connaissons de mieux en mieux les limites de l’humain. La plasticité de notre esprit est inégalable pour l’instant. Cette plasticité peut être utilisée de toutes les manières possibles. Seuls les axiomes de la science peuvent servir de référence. Mais il s’agit surtout de connaître la démarche de l’auteur de l’axiome. Cette démarche permet de faire avancer la science. Cette démarche détermine peut-être un nouvel axiome de la science.

La connaissance des différentes cultures permettra à notre société de mieux s’améliorer, car chaque culture détermine une façon de penser. Chacun aura sa base de départ. Or cette base demandera à se rediriger vers d’autres cultures. Les sociétés les mieux organisées sont pour moi les plus nombreuses. Autrement-dit une société bien organisée se développe démographiquement en améliorant le niveau de vie.

Il s’agit de trouver le meilleur de la sociabilité de chaque culture. Cela est souvent en lien avec la morale permettant une meilleure société. Il s’agit de trouver la dialectique, la morale et la science. Mais il s’agit de trouver ce qui a surpassé votre culture. Notre histoire n’est que préciser ce qu’ont voulu dire les meilleurs penseurs. Les meilleurs penseurs agissaient politiquement pour utiliser le meilleur de leur langue, afin de préciser ce qui a été dit grâce à une hypothèse supérieure permettant de nouveaux axiomes.

La sociologie ne permet que de trouver les bases de départ qui ont permis de créer la culture des sociétés se développant. Les sociétés qui ont décru se sont éteintes et permettent de comprendre les erreurs à éviter.

Seulement ce sera l’éducation de vos parents qui restera le plus profondément dans votre esprit. Il s’agira de comprendre ce qui vous faites de mieux pour le sublimer avec d’autres cultures. Il s’agira aussi de discuter sur les erreurs de votre famille et de votre généalogie.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 33812

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSS3 Vers le génie scientifique

Creative Commons License