{200,90}
Creative Common By SA

Combattre la corruption {id_article}

vendredi 7 février 2014 par Matthieu GIROUX

Il est utile de le constater : En 2014, la corruption est partout autour de nous. Il y a partout une volonté de nous enlever nos libertés pour que nous nous morfondions dans notre frustration. Cette frustration a été constante, que ce soit pendant les périodes de crises ou même pendant les périodes de développement. En effet, en 1945, alors même que la finance est détruite, elle réussit tout de même à engager les États-Unis dans la guerre froide. Pourtant Roosevelt voulait clairement éviter une guerre anti-communiste, ce qui a poussé Churchill à allonger la guerre. Ceci est dans le livre Mon père m’a dit d’Éliott Roosevelt.

L’industrie puis la science ont permis des avancées de plus en importantes, grâce à l’économie de travail permettant d’interdire l’esclavage. À chaque avancée importante la finance a inventé des théories médiatisées pour nous divertir, nous empêcher d’agir, pour détruire notre volonté politique. Lorsque le traité de Westphalie a été adopté et est d’ailleurs toujours valable, la finance a inventé le libéralisme, qui accepte profondément la liberté de commerce du traité de Westphalie, mais refoule les États-Nations de ce même traité. Pourtant la paix de ce traité n’est permise que par ces deux avancées associées. La finance a en fait tenté et tente de faire croire qu’elle s’occupe de notre liberté alors qu’elle veut nous empêcher de nous émanciper.

La finance veut que nous soyons frustrés. Cela permet que nous refusions d’évoluer, car, pour que notre esprit évolue et se transforme, il faut aller contre nos peurs. Une fois que nos refusons d’évoluer elle intervient dans notre volonté de survivre au quotidien.

Elle utilise notre propre éducation, dans laquelle il n’y a eu aucune explication de ce qu’est la réflexion scientifique. La réflexion platonique permet de faire des choix judicieux en définissant politiquement les mots que l’on utilise et en utilisant la compréhension du bien commun. Le bien commun ce sont tous nos acquis scientifiques, économiques et sociaux. Elle va aussi nous empêcher de philosopher pour nous empêcher de devenir des citoyens. Elle va enfin nous empêcher de nous émanciper avec l’art abstrait, incompréhensible. Elle va ainsi tenter de supprimer l’apprentissage de la musique permettant d’améliorer nos limites pour vivre en société.

Nous sommes ainsi tous profondément corrompus par notre volonté de survivre. Beaucoup pensent qu’il ne faut pas se développer en développant l’autre. On reconnaît cette corruption en chacun de nous par le fait nous agissions en fonction des autres et en concurrence avec eux. Pourtant nous pourrions très bien créer des champs dans les déserts et même sous terre, avec le thorium et la fusion thermonucléaire contrôlée.

Une fois que nous agissons en concurrence entre nous, la finance nous enseigne la théorie des jeux, qui confirme que nous sommes sensés agir en concurrence entre nous. C’est ainsi que beaucoup de dirigeants corrompus vont aller demander à fouiller les poubelles des concurrents, et vont devenir ensuite des traîtres à leur propre client, en ayant la casquette client et fournisseur caché.

Pour combattre cette corruption il faut retrouver cette envie d’évoluer. Par le dialogue scientifique, on essaie de se comprendre soi pour comprendre l’autre. Cela est permis aussi par l’écriture. Puis on essaie de comprendre l’autre pour se comprendre soi. Il s’agit de commencer petit pour monter en régime. En se cultivant par l’histoire de notre bien commun, en écoutant puis jouant de la musique qui fait réfléchir pour agir, en anticipant l’avenir par la recherche de nos origines, en devenant scientifique et philosophe par le dialogue et les écrits, on devient plus moraux que notre entourage. Nous pouvons alors démontrer à ceux qui nous représentent que c’est notre propre développement qui permet de faire de nous des êtres humains, des êtres créatifs et responsables.

Sources

Donkey Hotey - Flickr

Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 36613

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSS3 Vers le génie scientifique

Creative Commons License